top of page

« Fête des mères : Le tabou du burn-out maternel. Prendre soin de soi pour sa famille. »


Les mères font souvent passer les besoins de leurs enfants en premier.
Mère parfaite et recherche d'équilibre entre donner et recevoir.

Et si vous acceptiez d'en faire moins pour vos enfants ?


Les mères font souvent l'erreur de tout faire pour leurs enfants, allant au-delà de leurs responsabilités normales. Cela peut inclure tout, de faire leurs devoirs à planifier leur journée, en passant par cuisiner tous leurs repas. Les mères doivent se rappeler que les enfants ont leur propre vie et qu'il est important de leur donner des responsabilités pour les aider à grandir et à être indépendants, en fonction de leur âge bien sûr. Pour qu’ils ne croient pas que tout leur est dû, il est bon de les faire participer autant que possible à toutes les sphères de la vie familiale : ménage, repas, planification des activités, fêtes, entretien, magasinage, plaisirs, repos, culture, divertissement, etc. De plus, il est primordial de répondre aux besoins de nos enfants… mais pas à tous leurs désirs et caprices. surtout si la demande a été faite sous forme de plainte, de chantage ou de commandement… Voulons-nous créer des tyrans ??? Attention d’être constant car si ça a fonctionné une fois, l’enfant va réessayer et persévérer… pour trouver la faille… surtout s’il est intelligent ! Votre enfant a une longueur d’avance car vous avez craqué pour lui dès sa naissance : il a désormais le pouvoir de vous manipuler. Avec beaucoup de vigilance, il ne vous anéantira pas… ou pas trop. Trève de plaisanterie, la bouille de votre bébé qui est toujours le plus beau bébé du monde pour chacune des mamans vous a obnubilée… et vous a fait croire que ce sera différent pour vous, que même adolescent, votre enfant vous respectera… qu’il saura s’affirmer et exprimer ses émotions, qu’il aura envie de vous faire plaisir… Vous y avez cru, à votre enfant parfait. Et de fil en aiguille, le rêve est devenu réalité, la dissociation s’est créée, peut être même une complète distorsion. Il vous a appelée Mamounette, maman chérie d’amour… et à l’adolescence, il a osé vous traiter de “…” je vous laisse imaginer. Parce que les enfants d’aujourd’hui sont exposés à toutes sortes de langages, du familier au vulgaire en passant même par le joual, au Québec en tout cas…


La mère parfaite, c’est vous ?


La pression est grande. Vous faites partie des sources de revenus importantes pour la survie de votre famille. Vous avez un haut standard de beauté féminine et vous vous imposez de bien paraître au quotidien. Vous voulez donc bien manger, faire de l’exercice, de la méditation, de la course, vous entraîner au gym, vous détendre, écouter une série, voir des amies, avoir une maison propre et en ordre, bref, équilibrer votre vie en répondant à chacun de vos besoins… mais comme la vie va vite et que ça roule, vous vous mettez de la pression. Vous aimeriez tant avoir de la reconnaissance. Mais, être une mère, ça ne s’explique pas, ça se vit. Et ça bouleverse. Un genre de tsunami intérieur qui fait intégrer le DON de SOI à une vitesse grand V, à nos risques et périls. Et une mère, ça fait de son mieux. Tout le temps.


Je rêve du jour où on enlèvera cette fête au calendrier pour la mettre à tous les autres jours de l’année. Je rêve de voir des humains reconnaître le Grandiose de la maternité et du rôle de “mettre au monde”, de nourrir, d’inspirer, d’élever, d’éduquer… Pour l’instant, je vais me contenter du 14 mai pour HONORER la mère Terre, la mer, la mère, la matrice, la mom, la mother… la maman, la mamie, la maman de la maman ! Dans un élan d’unité, je vous invite à remercier celle qui vous a donné la vie, celle qui a donné la vie à vos enfants, à vous remercier d’avoir donné la vie. Mais surtout à vous pardonner, à pardonner vos imperfections pour grandir et apprendre l’humilité à vos enfants. Selon moi, pour continuer d’être curieux et vouloir évoluer, la clé est d’admettre qu’on ne sait pas tout. L’ouverture et la confiance sont parfois déstabilisantes mais permettent un chemin plus riche vers une connaissance de soi plus grande.


Mon expérience


J’ai choisi et je choisis encore de rester moi-même en ayant des enfants. Je continue ma vie. Je me permets d’être passionnée et intense, de prendre ma place. Je continue à jouer du violon, de peindre, d’enseigner, d’écrire, d’avoir des amies, de faire des voyages, d’aller au restaurant, etc. Plusieurs disent que je suis courageuse. Probablement, mais je sens plutôt que c’est une nécessité. Mes enfants ont appris à partager leur mère tout en étant convaincus qu’ils étaient ma priorité. Oh oui, ils ont déjà essayé de me manipuler… vous avez sûrement déjà vécu ça le phénomène du téléphone… quand tout est calme et que le téléphone sonne et que c’est votre amie et que les enfants ont tout à coup un urgent besoin de vous puisque vous n’êtes plus disponibles. Mais bon, c’est de l’ancien temps ça puisque maintenant, il y a les textos et le téléphone est omniprésent dans les familles. On y reviendra plus tard sur ce phénomène… Donc, pour moi, être mère c’est être une version de SUPER femme ! Passer de jolie à belle ! De grande à majestueuse ! De fatiguée à épuisée. De désagréable à horrible. De splendide à magnifique ! De lumineuse à Mère veilleuse ! Je crois pour ma part, que c’était un don d’être capable d’assumer seule d’avoir trois enfants. Le don d’accepter d’être imparfaite et vulnérable, d’être humaine et empathique en apprenant la tolérance envers moi-même dans la bienveillance. L’Amour de soi et de l’autre.



L’enfant ne nous traitera pas en reine si on se traite nous-mêmes en cendrillon


L’enfant apprend par observation, imitation. Il intègre plus facilement ce qu’il vit que ce qu’on lui dit ou impose de faire. Par exemple, on peut exiger de notre enfant qu’il nous respecte. D’ailleurs, ce mot “respect” est utilisé à bien des occasions mais il se manifeste et se définit différemment d’une personne à l’autre. Il est donc important d’exprimer clairement nos besoins à nos enfants en leur décrivant le comportement attendu plutôt que seulement nommer la valeur sous-jacente qui est très abstraite pour l’enfant. Nous y reviendrons bien sûr.



Le burn-out maternel c’est quoi ?


Un burn-out maternel peut être identifié par divers signes tels que la fatigue constante, l'irritabilité, le manque d'intérêt pour les activités qu’une mère aimait auparavant et le sentiment de ne jamais pouvoir s'arrêter. Les mères doivent apprendre à reconnaître ces signes pour éviter une situation de surmenage, ce qui peut entraîner un effet négatif sur leur santé physique et mentale et sur l'harmonie familiale bien évidemment.

Il existe de nombreuses méthodes pour prévenir un burn-out maternel. Les mères devraient s'organiser et diviser les tâches entre eux, leurs conjoint.e.s et leurs enfants. Elles peuvent également fixer des limites claires pour éviter de se surcharger. Il est important de prendre des pauses régulières, se ressourcer pour prendre soin de leur santé mentale et physique.




Coaching familial, pnl et burn-out maternel


Le coaching familial peut aider les mères à rétablir l'harmonie et l'équilibre au sein de leur famille. À l’aide d’outils et de techniques précises et efficaces, je peux aider les mères à reconnaître leurs propres besoins et à apprendre à fixer des limites. Le coaching familial peut également aider à améliorer la communication entre les membres de la famille et à trouver des solutions pour résoudre les conflits.

Un suivi individuel en PNL peut être extrêmement utile pour une mère. La PNL peut aider à identifier des programmations négatives ou limitantes et à les remplacer par des croyances et stratégies supportantes. Cela peut aider les mères à se sentir plus confiantes et à mieux gérer le stress par exemple.

En travaillant ensemble, nous pouvons trouver des solutions pour prévenir l'épuisement maternel et maintenir l'harmonie dans la famille.



Souvenez-vous


Vos enfants n’aiment pas vous voir fragiles, c’est insécurisant. Mais si vous ne pleurez jamais, ils vous croiront inatteignables et vous serez des modèles intouchables. Apprenez-leur à être vrais en étant vous-mêmes. Sans tout partager, il est préférable d’avouer votre tristesse ou votre inquiétude à votre enfant, en le rassurant que vous savez que ça va passer puisque vous avec les solutions et les ressources pour régler la situation par exemple. L’enfant a souvent accès à un ressenti plus intuitif que celui d’un adulte et de lui dire que tout va bien alors qu’il ressent le contraire ne fera que le mêler et lui apprendre à douter de ses perceptions, ce qui n’est pas constructif ni sain. Bâtir la relation de confiance se fait à tous les jours, dans des moments de présence véritable et d’attention connectée à l’autre et à soi-même. Pensez à vivre ensemble des expériences de silence, d’écoute, de connexion par le sourire, le rire, le mouvement, le toucher, le jeu, le son, le partage de moments agréables, simples et authentiques.


Comme parent, en étant responsable et en agissant comme modèle pour votre enfant, vous contribuerez à un bien-être encore plus grand ainsi qu’au Respect et à l'Harmonie sur cette Terre.



Tu as aimé ce post ? Écris-moi un commentaire, j'en serais honorée.


Clique pour t'inscrire et me donner ton courriel afin de ne pas rater mon prochain post.



Contactez-moi

Si vous cherchez à retrouver l'harmonie au sein de votre famille, vous êtes au bon endroit. En tant qu'experte coach familial, je suis là pour vous aider à surmonter les défis que vous rencontrez et à améliorer la dynamique familiale.

Je propose une approche personnalisée en fonction de vos besoins uniques, en travaillant avec vous pour créer un plan d'action concret qui vous aidera à atteindre vos objectifs. Je suis passionnée par mon travail et j'ai une compréhension approfondie de la dynamique familiale, ce qui me permet de fournir des conseils avisés et des solutions durables.

Je vous invite à prendre rendez-vous pour une consultation gratuite, où nous pourrons discuter de vos préoccupations et de vos objectifs, et explorer comment je pourrais vous aider à créer un changement positif dans votre vie familiale. Je suis impatiente de travailler avec vous et de vous aider à retrouver l'harmonie que vous méritez.



113 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page